Ambassade du Royaume des Pays-Bas à Kinshasa, Congo DR

Aide au développement

Les secteurs prioritaires des Pays-Bas en République Démocratique du Congo : paix et sécurité ; droits de l’homme ; lutte contre les violences sexuelles ; aide humanitaire ; économie et politique.

LES SECTEURS PRIORITAIRES STRATEGIQUES DES PAYS-BAS EN RDC

La paix et la securité

La paix et la sécurité gagnent à être garantie par le bon fonctionnement des institutions sécuritaires du pays qui ont, entre autre, la mission de protéger la population civile et de garantir l’État de droit ainsi que la souveraineté du pays.

Compte tenu du sérieux problème sécuritaire, le Plan Stratégique Pluriannuel a choisi de se focaliser sur l'armée congolaise, les "FARDC", à travers deux orientations : le soutien des réformes structurelles d’une part et la mise en état d’une armée capable d’intervenir à court terme avec efficacité et professionnalisme à l'Est du pays d’autre part. Le soutien des Pays-Bas concernera particulièrement les aspects non-létaux de l’appareil militaire. Afin d’avoir un meilleur suivi des différents projets liés à ce secteur, un attaché militaire résident a été rattaché à Kinshasa, accroissant ainsi la capacité de l’Ambassade.

Les violences sexuelles

Les violences sexuelles ont atteint, en République Démocratique du Congo, un degré inquiétant. L'ampleur du problème aussi bien que l'étendue des atrocités entraînent des conséquences radicales pour les victimes et leurs communautés. La majeure partie d’auteurs de ces actes sont les membres des groupes armés, cependant le nombre d’auteurs civils augmente également de façon dramatique.

Suite à une culture d'impunité, les violences sexuelles ont pris une forme endémique. C’est la raison pour laquelle le Royaume des Pays-Bas concentrera ses efforts sur les droits des femmes en général et en particulier sur la lutte contre les violences sexuelles. L'accent sera mis sur la lutte contre l'impunité comprenant l’amélioration de l'accès des victimes à la justice.

L'aide humanitaire

La situation humanitaire en RDC reste cuisante, en particulier à l'Est du pays où la tension est montée d’un cran vers la fin de 2007. D’une manière générale, l'instabilité apporte de grands risques et l'absence de l'État dans la prestation de services de base accentue la persistance des besoins de populations et de l’urgence.